Otto I confirme à Jean XII le don de ses prédécesseurs

L’Allemagne et l’Italie (888-1059)-Format numérique (ebook)

0,95 

Par le traité de Verdun qui, en 843, avait divisé en trois parts la succession de Charlemagne, la couronne impériale avait été attribuée à Lothaire, avec l’Italie et cette longue zone de pays qui séparait la France de la Germanie. Lorsque cet empire éphémère eut été détruit, elle resta l’apanage de l’Italie en vertu des souvenirs de l’empire romain. Si un État puissant s’était formé dans la péninsule, sans doute la couronne impériale eût pu s’y fixer aussi, étant défendue par un bras puissant. Mais, comme l’Italie tomba dans la division, ce signe de la domination du monde et de l’unité politique de l’Europe ne pouvait rester dans les mains d’un roitelet commandant à quelques provinces de la Lombardie. (Téléchargement du PDF via votre boite courriel/email : simple et rapide)

Description

Par le traité de Verdun qui, en 843, avait divisé en trois parts la succession de Charlemagne, la couronne impériale avait été attribuée à Lothaire, avec l’Italie et cette longue zone de pays qui séparait la France de la Germanie. Lorsque cet empire éphémère eut été détruit, elle resta l’apanage de l’Italie en vertu des souvenirs de l’empire romain. Si un État puissant s’était formé dans la péninsule, sans doute la couronne impériale eût pu s’y fixer aussi, étant défendue par un bras puissant. Mais, comme l’Italie tomba dans la division, ce signe de la domination du
monde et de l’unité politique de l’Europe ne pouvait rester dans les mains d’un roitelet commandant à quelques provinces de la Lombardie.

Vous aimerez peut-être aussi…