Publié le

La civilisation au douzième et au treizième siècle

Les voyageurs en Orient et le commerce au moyen âge                                    Marco Polo en Chine A quoi la population urbaine devait-elle ces progrès ? Aux progrès mêmes de l’industrie, du commerce que les croisades avaient développés. L’Orient, l’Inde surtout, étaient, pour l’imagination du moyen âge, le pays des richesses fabuleuses. Là, les denrées exquises, les pierres précieuses, l’or se trouvaient à profusion. Pour arriver à ces merveilleuses contrées, on ne connaissait d’autres voies que celles de l’Asie, au nombre de trois : par le (suite…)
Publié le

Progrès de la population urbaine

Origines du mouvement communal Depuis la chute de l’empire carlovingien (carolingien), on a vu la féodalité prendre possession de la plus grande partie de l’Europe, le pape et l’empereur se disputer l’Italie et la direction du monde, enfin les peuples se précipiter à flots pressés sur la route de Jérusalem. Au milieu de ces grands événements un quatrième fait général se produisit qui résulta des trois autres, et qui, à son tour, eut aussi de graves conséquences, c’est qu’une partie de la population asservie se releva par le travail des bras et de l’intelligence, et se replaça au-dessous, mais à (suite…)
Publié le

Les croisades d’Occident

Les croisades d’Europe : l’ordre Teutonique (1230); conquête et conversion de la Prusse, de la Livonie et de l’Estonie                       Croisade contre les Albigeois En Orient les croisades échouèrent; en Occident elles réussirent : celles des expéditions des chevaliers teutoniques et porte-glaives dans la Prusse et les régions voisines, où ils fondèrent un état nouveau; de la guerre de Simon de Montfort contre les Albigeois qui détruisit une civilisation ancienne; enfin de la lutte des Espagnols contre les Maures, qui furent contraints de rendre la péninsule à la chrétienté et (suite…)
Publié le

Les dernières croisades en Orient (1147-1270)

Deuxième croisade (1142) La première croisade fut bien différente des sept autres : elle ébranla toute l’Europe, remua profondément les masses, peuple et seigneurs, et fut le symptôme d’un grand mouvement de sentiments et d’idées. Celles qui se firent dans les deux siècles suivants n’eurent plus la même portée. Presque toutes furent conduites par les rois, qui étaient demeurés en dehors de la première, et si la foi n’y fut jamais étrangère, la politique y domina souvent. La seconde porta encore un vif reflet de l’esprit de dévotion qui avait animé la première; elle ne fut pourtant plus l’oeuvre du (suite…)
Publié le

La première croisade à Jérusalem (1095-1099)

Etat du monde avant les croisades; l’empire grec                  Arrivée des croisés à Constantinople, par Jean                                 Fouquet Dans ce monde du moyen âge, il y avait deux mondes tout à fait distincts : celui de l’Evangile et celui du Coran. Ils s’étaient déjà heurtés quelquefois, mais, s’étant trouvés à peu près d’égale force, ils avaient fait comme un partage tacite du monde connu. Le Coran régnait depuis les Pyrénées jusqu’aux bouches du Gange; l’Évangile gouvernait toute l’Europe moins (suite…)